Comment cultiver le chou-rave dans notre jardin ?

Le chou-rave est une racine sucrée (et parfois épicée) qui provient de la famille des crucifères, un mélange de chou et de navet.

Il est recommandé pour les personnes ayant des problèmes cardiovasculaires, en raison de sa faible teneur en sodium et de sa teneur élevée en potassium, magnésium et phosphore. C’est aussi un diurétique, et il a beaucoup de fibres.

 

Semis et irrigation

Cette culture est semée entre le printemps et l’été pour être consommée en automne, ou au printemps pour être consommée en été. Le sol dont cette plante a besoin n’a pas besoin d’une préparation spéciale, il suffit d’être exempt de mauvaises herbes, bien fertilisé et toujours humide.

Les graines doivent être rallongées jusqu’à 13 mm de profondeur, sont très résistantes au froid et peuvent supporter tout l’hiver sans aucune protection.

 

Collection

Le chou-rave met environ deux mois à mûrir. Quand la tige gonfle pour ressembler à une balle de tennis, il est temps de la ramasser. Il n’est pas recommandé de le laisser pousser plus longtemps car il cesserait d’être comestible.

Ce légume peut durer trois mois s’il est conservé dans un endroit frais et humide, mais il peut être congelé pour durer plus longtemps.

 

Ravageurs et maladies

Mouche du chou : pour éviter que cette mouche n’atteigne les plantes, la parcelle peut être recouverte d’une feuille textile blanche, d’insecticides, appliquer une rotation des cultures.
Chenille du faux navet : se recroqueville lorsqu’elle tombe au sol, dévore les feuilles. Elle apparaît généralement en septembre et en octobre. Nous vous laissons avec un article qui parle de la façon de combattre les chenilles les plus fréquentes dans le jardin.
Oïdium (Erisíphe) : si ce champignon apparaît sous forme de poils blanchâtres, la plante doit être taillée ou déplacée. Il est également recommandé d’ajouter un de ces produits : soufre, prêle, ail ou propolis. Nous vous proposons un article qui parle des remèdes contre l’oïdium.
Noir (Alternaria brassicae) : il s’agit d’un autre champignon qui apparaît avec l’humidité, et ce sous forme de taches brunes qui apparaissent sur les feuilles. Parmi ses traitements possibles, l’utilisation de la propolis est recommandée.