Rate this post Quelle est la meilleure couveuse d’œufs professionnelle ? Quelle est la meilleure écloserie ? Et comment le choisir pour qu’il fonctionne au mieux ? Nous allons le…

Rate this post

Quelle est la meilleure couveuse d’œufs professionnelle ? Quelle est la meilleure écloserie ? Et comment le choisir pour qu’il fonctionne au mieux ? Nous allons le découvrir !

Ces dernières années, les amateurs d’élevage de poules et de volailles ont connu un véritable boom.

Certains le font simplement par passion.

Mais la plupart sont en mesure de disposer à tout moment d’œufs frais provenant de leur propre poulailler et d’éviter d’acheter des œufs provenant d’élevages industriels intensifs.

En fait, il n’est pas si difficile d’élever un couple de poules si vous n’avez qu’un petit jardin.

Bien entendu, il est nécessaire d’avoir un poulailler de qualité pour que les poules soient à l’aise et puissent pondre en toute tranquillité.

Cependant, si vous faites cela, vous ne saurez pas où mettre vos œufs !

UNE POULE (PAR EXEMPLE UNE POULE PONDEUSE COMMERCIALE) POND DE 200 À 300 GROS ŒUFS PAR AN. DE QUOI NOURRIR UNE FAMILLE !

Mais si vous souhaitez augmenter le nombre de volailles dans votre poulailler, en gardant toujours à l’esprit que vous devez vous assurer d’avoir suffisamment d’espace pour le bien-être de tous, il existe deux manières possibles d’obtenir des poussins : l’éclosion naturelle et l’éclosion artificielle (couveuse).

Test produits des 10 meilleures ventes de couveuse automatique

Couveuse automatique Novital

La couveuse Novital Covatutto Digitale, de fabrication italienne et de qualité certifiée, permet de créer les conditions idéales pour que les œufs fécondés poursuivent leur développement embryonnaire jusqu’à la naissance du poussin.

Il s’agit d’une couveuse d’œufs professionnelle, principalement destinée à un usage intensif.

Il peut couver les œufs de poules, cailles, perdrix, pintades, canards, etc. Cet incubateur est équipé d’un lecteur numérique qui lit la température interne et d’un dispositif qui permet de modifier rapidement les réglages (variation de la température).

Cela permet l’incubation d’un large éventail d’espèces. Équipé de 3 plateaux à œufs convenant à toutes les espèces de volailles, il a des dimensions de 54x44cmx58h, et un poids d’environ 15 kg.

Voyons-en les principales caractéristiques : la structure est en matière plastique, très résistante aux chocs et dotée d’excellentes propriétés thermiques, et la porte transparente permet de voir l’intérieur. Les œufs sont tournés à l’aide d’un système semi-automatique. À tout moment, il est possible d’appliquer le système de retournement automatique des œufs, qui élimine la fonction manuelle et permet la rotation des œufs.

La température est garantie par deux résistances électriques, placées en haut et en bas, qui permettent un réchauffement rapide de l’intérieur même en cas de chute soudaine et occasionnelle de la température du milieu ambiant.

Deux ventilateurs, un sur le dessus des tiroirs et l’autre dans la base, assurent une meilleure uniformité de la température, de l’humidité et de l’échange d’air, et deux bacs à eau garantissent d’excellents standards de fonctionnalité.

L’écran numérique rétroéclairé offre des réglages essentiels pour garder le contrôle de l’incubation à tout moment. Tout d’abord, vous pouvez lire la température interne sur l’écran, puis il vous suffit d’appuyer sur les boutons de l’écran pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin à tout moment : avertissement de rotation des œufs (avec 3 tirages manuels inclus) deux fois par jour, remplissage du bac à eau, indication des jours avant l’éclosion.

L’absence de vibrations, le silence, la faible consommation d’énergie et la sécurité rendent cette couveuse d’œufs unique.

L’entreprise italienne offre une assistance pendant les deux premières années de garantie.

Nous ne le recommandons pas aux amateurs, mais c’est certainement l’un des meilleurs produits pour ceux qui recherchent une couveuse d’œufs professionnelle.

Couveuse automatique Sailnovo

La couveuse automatique Sailnovo est une couveuse économique conçue pour les petites couvées et un usage plus amateur.

Il est stable, durable et nécessite très peu d’espace, de sorte qu’il peut être placé sur une table. Adapté à l’éclosion de poussins de diverses espèces, il est également excellent comme outil d’enseignement expérimental.

Examinons la structure de cette petite couveuse : ses dimensions sont de 38,5×25,8 cm x 17,8 cm pour un poids de 1,68 kg. Le matériau est le PC+ABS, qui est durable et sain, et a subi des tests GE rigoureux.

Il dispose d’un plateau à œufs multifonctionnel à portée réglable, adapté à différents types d’œufs, et vous pouvez combiner plusieurs œufs pour obtenir l’effet d’éclosion en même temps.

Le fond fonctionne comme un compartiment d’humidification, et le régulateur de température situé en haut contrôle la température de manière constante et précise. Le panneau supérieur comporte des boutons simples et faciles à utiliser qui vous permettent de suivre les différentes étapes.

Un voyant lumineux permet de surveiller le développement des œufs, et l’écran numérique donne des informations importantes sur la température. Il dispose d’un contrôle automatique de la température, et d’un affichage automatique de la température actuelle.

De petits ventilateurs sont placés des deux côtés du couvercle, ce qui permet de réguler automatiquement la température à l’intérieur de l’incubateur. La couveuse est équipée d’un moteur qui assure la rotation automatique des œufs toutes les deux heures et leur chauffage uniforme. Cela garantit des lignes de production parfaites.

Simple, fonctionnel et facile à nettoyer, il est facile et intuitif à programmer.

Le seul inconvénient est qu’il est difficile d’obtenir un contrôle parfait de l’humidité. Pour obtenir les meilleurs résultats, nous vous conseillons d’acheter un hygromètre externe qui peut contrôler soigneusement cette fonction, en tenant compte de la taille de la couveuse.

Couveuse automatique Pedy

La couveuse automatique Pedy est un produit de petites dimensions : 43,3×31 cm x 15,4 cm avec un poids de 2,42 kg.

Cette couveuse est conçue pour 18 œufs d’oiseaux, avec un récipient qui vous permet de suivre l’éclosion et aussi la croissance des poussins.

L’écran vous permet de vérifier et de régler la température interne, ce qui est essentiel pour assurer le bon microclimat. Le ventilateur permet une répartition uniforme de la chaleur et le moteur assure la rotation automatique des œufs.

Le système de remplissage d’eau est situé à l’extérieur et fonctionne très bien, et grâce à un design aérodynamique, une bonne uniformité de la température et de l’humidité est garantie à l’intérieur de l’incubateur.

Le système électronique agit de manière à maintenir constante la valeur de consigne, même lorsque la température de l’environnement extérieur à la machine change, de manière à garantir un développement correct de l’embryon sans créer de déséquilibres à l’intérieur, garantissant ainsi d’excellents résultats d’éclosion.

Au moment de l’éclosion, les poussins doivent être placés dans une enceinte chauffée, car il y a trop d’humidité dans la couveuse et ils ne peuvent pas se dessécher. Là encore, il n’y a pas de régulateur d’humidité, il est donc recommandé d’utiliser un hygromètre externe.

En effet, l’appareil peut fluctuer de quelques degrés, et avec l’hygromètre vous pouvez surmonter ce problème. L’intérieur est certes beau et l’extérieur est silencieux, mais la température fluctue parfois et les instructions ne sont pas très claires.

Dans l’ensemble, il fait son travail et son prix est raisonnable. Il faut faire attention lors du remplissage de l’eau.

Les meilleurs modèles de couveuse pas cher

Couveuse d’oeufs : comment choisir la meilleure ?

Si l’on dispose d’un poulailler avec au moins un coq pour 5 à 10 poules, il est probable que l’on obtienne des œufs fécondés, également appelés “poules”.

Cela soulève quelques questions :

Comment stocker les œufs fertiles à placer dans la couveuse, qu’ils proviennent de notre propre poulailler ou qu’ils aient été achetés dans une ferme ?

Vérifier que les œufs sont fertiles

Tout d’abord, nous devons être sûrs que les œufs sont fertiles.

Pour ce faire, on utilise une lumière pour vérifier le contenu de l’ovule et voir si l’embryon est vivant ou non, au cours des 3 à 5 premiers jours.

Pour savoir si un ovule a été fécondé ou non, vous devez observer le centre de l’embryon et ses vaisseaux sanguins, qui ressemblent à une tache sombre traversée par de petites veines. S’il n’est pas clairement visible, un deuxième test doit être effectué la semaine suivante.

Si l’ovule n’a pas été fécondé, vous ne remarquerez rien, mais s’il est fécondé, vous verrez une petite tache avec des vaisseaux sanguins.

Ils doivent donc être placés dans l’incubateur au plus tard dans les 5 à 7 jours. N’oubliez pas que les chances de naissance des poussins diminuent à mesure que les œufs vieillissent. L’opération de mirage peut également être répétée vers le 18e/19e jour, pour vérifier que l’embryon se développe correctement.

Comment conserver les œufs dans la couveuse à œufs ?

Les œufs fertiles doivent être conservés quelques jours avant l’incubation dans un plateau à œufs, l’extrémité pointue vers le bas, de sorte que la chambre à air se trouve en haut, à une température comprise entre 10°C et 15°C.

La pièce doit être fraîche, avec un taux d’humidité élevé, mais sans courants d’air. Si la température dépasse 15°C, l’eau contenue dans l’œuf s’évapore à travers les pores de la coquille, et le développement de l’embryon est entravé.

Pour les œufs qui sont transportés, il y a une règle qui s’applique toujours : il faut les laisser se reposer pendant 24 heures avant de les placer dans la couveuse, car tous les composants de l’œuf doivent retrouver leur équilibre.

Ainsi, qu’ils proviennent de notre propre poulailler ou qu’il s’agisse d’œufs fertiles achetés dans une ferme, après les avoir sélectionnés, stockés et manipulés avec soin, nous pouvons enfin les placer dans la couveuse, qui doit déjà présenter des paramètres de température et d’humidité stables à ce moment précis.

Il est essentiel de régler la bonne température et de la maintenir stable pendant au moins 24 heures avant de placer les œufs. Il faut savoir que si la couveuse est trop froide, les embryons ne peuvent pas se développer correctement, tandis que si la température est trop élevée, les embryons peuvent mourir ou présenter des problèmes physiques lors de l’éclosion.

Nous verrons dans un instant les paramètres typiques d’une couveuse pour œufs de poule.

Comment fonctionne un incubateur ?

Une couveuse est une machine capable de maintenir un environnement d’éclosion protégé et stable, de simuler les conditions idéales d’éclosion et de gérer certains paramètres de base tels que la température, la ventilation et l’humidité pendant une période suffisamment longue pour permettre aux œufs d’éclore et aux poussins de naître.

Il s’agit de machines fonctionnant à l’électricité qui effectuent automatiquement le travail que ferait la poule dans la nature.

Il existe deux catégories de couveuses : celles qui sont spécifiques à un certain type d’œufs (généralement des œufs de ponte) et celles qui conviennent à toutes les tailles.

Hormis la taille des incubateurs, la structure est toujours la même.

Le fonctionnement d’une couveuse d’œufs est très simple. À l’intérieur de l’appareil se trouve généralement une carte électronique ou un véritable ordinateur. L’appareil dispose d’un écran auquel sont reliés des capteurs de température, de ventilation et d’humidité.

Il est important que les capteurs soient de bonne qualité et précis, pour éviter qu’ils ne décalent les températures, compromettant ainsi la naissance des poussins.

Chaque incubateur d’œufs doit comprendre :

  • Un récipient, qui est le corps de l’incubateur, fait d’un matériau isolant, capable de maintenir une température stable à l’intérieur.
  • Un couvercle ou une porte, qui doit être utilisé le moins possible pour éviter de modifier les conditions internes. Il sert à fermer la couveuse et non à disperser la température et l’humidité.
  • Un plateau à œufs, fixe, inclinable ou rotatif. Il sert à maintenir les œufs pendant la première phase de l’incubation et à les faire tourner, manuellement ou automatiquement.
  • Une grille de fond, à utiliser uniquement pendant la dernière phase d’éclosion pour pondre les œufs et attendre l’éclosion des poussins.
  • Un affichage numérique indiquant la température, l’humidité et les jours d’éclosion.
  • Un élément chauffant, qui peut être un élément chauffant ou une ampoule à incandescence.
  • Un bac à remplir d’eau en cas d’humidification manuelle de l’incubateur.
  • Un humidificateur, lorsque l’humidification de l’incubateur est automatisée.

Les paramètres de la couveuse d’œufs

Selon l’espèce d’oiseau que vous souhaitez incuber, vous devrez connaître quelques règles :

La durée en jours de l’incubation
La température et l’humidité, tant pendant l’incubation que pendant les derniers jours de l’éclosion.

Après avoir acheté une couveuse, il est conseillé de lire attentivement les instructions pour comprendre ses caractéristiques et son fonctionnement.

Les 9 règles d’or pour une incubation parfaite

Nettoyage et désinfection

Si la couveuse est neuve, il n’y a pas de problème. Sinon, après chaque incubation, il doit être nettoyé, désinfecté et assaini avec de l’amuchine, puis rincé à l’eau tiède et séché soigneusement. Les résidus de saleté dans un environnement chaud et humide peuvent créer une prolifération de bactéries, compromettant l’éclosion ultérieure.

Poste d’incubateur

La couveuse d’œufs doit être placée sur une surface plane, à au moins un demi-mètre du sol, loin des sources de chaleur directe telles que les chauffages, les radiateurs ou les cheminées. La température de la pièce doit être comprise entre 18°C et 24C°. Rien ne doit être placé sur un incubateur en fonctionnement et l’espace ne doit pas être confiné afin de ne pas restreindre l’échange d’air nécessaire.

Étalonnage de la température

La plupart des incubateurs sont équipés d’un thermostat automatique. Il suffit de le régler sur la température souhaitée pour démarrer ou arrêter l’élément chauffant interne (élément chauffant ou lampe), en maintenant la température stable.

Contrôle de l’humidité

Le contrôle automatisé de l’humidité est le meilleur, car l’humidificateur lui-même veille à ce que l’humidité soit exactement celle qui a été réglée, sans que nous ayons à compléter l’eau manuellement. Chaque espèce d’oiseau a des conditions spécifiques qui doivent être respectées. Dans le cas des œufs de poule, l’incubation dure 21 jours à une température de 37,7°C.

Afin de maintenir la température interne constante, la température externe doit également être maintenue aussi constante que possible, à 18-24°. Chaque incubateur est équipé de plateaux d’eau qui doivent être remplis pour que le taux d’humidité soit maintenu à 52-57%.

Ventilation

La ventilation sert à répartir uniformément la chaleur à l’intérieur de l’incubateur et à éviter la formation de points chauds ou froids. C’est pourquoi il est important d’avoir un ventilateur adéquat et proportionné à la taille de l’appareil.

Une autre fonction importante du ventilateur est le contrôle des échanges gazeux avec l’extérieur. Comme les œufs consomment de l’oxygène et émettent du dioxyde de carbone, ce dernier doit être éliminé au moyen d’évents spéciaux qui s’ouvrent et se ferment pour faciliter l’échange d’air.

Mise en route de l’incubateur

Après avoir réglé la température et l’humidité, allumez l’incubateur et laissez-le en marche pendant 24 heures pour lui donner le temps de se stabiliser. Après avoir lavé et séché vos mains pour éviter que les bactéries ne soient transportées à la surface des œufs, placez les œufs dans la couveuse et fermez le couvercle ou la porte. La disposition des œufs dans la couveuse est importante.

Dans le cas des œufs de poule, il est toujours préférable d’incuber au moins 6 œufs afin d’avoir de bonnes chances d’éclosion. La température baissera probablement de quelques degrés pour un certain nombre de raisons, notamment pour les œufs expédiés, qui peuvent être beaucoup plus bas que la température de la couveuse. Mais ne faites pas tourner le thermostat. En quelques heures, une couveuse automatique rétablira la bonne température. Si la couveuse est manuelle, il faudra procéder à quelques petits ajustements.

Mouvement constant des œufs

Les œufs sont en train d’être retournés. Pendant cette phase, il est essentiel de retourner les œufs en suivant un protocole spécifique, manuel ou automatisé. Ce mouvement empêche l’adhésion de l’embryon à la membrane de l’enveloppe interne, permet aux embryons de se développer correctement et facilite les mouvements de l’embryon pour se mettre dans la position normale d’éclosion, réduisant ainsi l’incidence des erreurs de placement.

Si l’utilisation d’une couveuse manuelle ou semi-automatique nécessite un engagement quotidien, une couveuse automatisée est optimale. Le retourneur d’œufs automatique est un objet électrique qui se fixe à la couveuse et assure le retournement des œufs à 90°C dans un délai d’une à deux heures, garantissant ainsi le meilleur taux d’éclosion.

Le jour de l’éclosion

Si nous considérons les œufs de poule, le jour 18, nous plaçons les œufs dans la grille inférieure, en attendant l’éclosion. La température est abaissée d’un demi-degré et l’humidité dans la couveuse est augmentée à 65%. À ce stade, les œufs ne sont pas retournés, le couvercle n’est pas ouvert et aucun réglage n’est effectué jusqu’à l’éclosion.

L’éclosion est un processus lent, qui prend en moyenne 5 à 6 heures, mais qui peut être beaucoup plus long. Les œufs les plus productifs éclosent dans les 24 heures. Il est préférable de laisser la couveuse fermée pendant quelques jours jusqu’à ce que les poussins soient parfaitement secs.

Dans ce cas, abaissez la température à 35°C. Pendant les premiers jours, il n’est pas nécessaire de nourrir les poussins, car ils doivent finir d’absorber le jaune d’œuf après la naissance. Après quelques jours, nous déplaçons les poussins dans un enclos “chaud”.

Les premiers jours du poussin

Dans les premiers jours de leur vie, les poussins doivent rester à des températures non inférieures à 35°C. Il faut les placer dans un enclos et leur fournir de l’eau et de la nourriture pour les poussins nouveau-nés.

Idéalement, un mélange avec des vitamines est préférable afin de renforcer leur système immunitaire dès le départ.

Ils ont besoin d’être mobiles, et il est important que lorsqu’ils ressentent le froid, ils puissent trouver un endroit où s’abriter. En l’absence de poule, on utilise des lampes infrarouges ou une poule artificielle, appelée poule thermique.

En général, nous essayons de garder les poussins dans un environnement chaud et protégé autant que possible, surtout pendant les premiers jours de vie.

Les meilleurs modèles de couveuse pour poussin

Last update on 2022-07-31 / Affiliate links / Images from Amazon Product Advertising API

Ces articles peuvent vous intéresser

Leave a Reply

Your email address will not be published.